INSCRIPTION AU PATRIMOINE MONDIAL UNESCO

Janvier 2005

12 septembre 2018

Création de l’association Réseau des Sites Majeurs de Vauban rassemblant les 14 communes dont les sites fortifiés sont candidats à l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

2006

6 septembre 2018

En 2006, l’association Vauban, associée depuis 2004 (origine du projet) à l’inventaire et l’analyse des biens susceptibles d’être présentés à l’inventaire du patrimoine mondial de l’humanité auprès de l’UNESCO participe au choix de la liste de 14 sites et à sa validation par le Comité scientifique du RSMV auquel l’AV participe, le 31 mars 2006

2007

4 septembre 2018

En 2007, l’association participe à la promotion du projet du RSMV et à l’adoption par le gouvernement de la liste arrêtée par le Conseil  scientifique du RSMV.  Le 5 janvier 2007, le ministère de la Culture et le gouvernement retiennent cette liste pour être soumise à la prochaine session de l’UNESCO sur l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité. L’enquête des experts européens commence sur chacun des 14 sites.

2008

2 septembre 2018

En 2008, l’association a œuvré, aux côtés du Réseau des Sites Majeurs Vauban à la préparation et à la présentation de la candidature de la France pour l’inscription au patrimoine mondial de l’Humanité de sites majeurs de Vauban et de son œuvre. Ce travail, engagé dès la création de l’Association, a abouti en juillet 2008 au classement de 12 des sites majeurs sur les 14 identifiés parmi les plus de 160 sites et Villes sur lesquelles Vauban est intervenu. Depuis, l’association est membre du Conseil d’Administration du Réseau des Sites Majeurs de Vauban, association qui regroupe l’ensemble des douze sites inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité et le RSMV est, réciproquement, membre du Conseil

2016 -2017 INSCRIPTION UNESCO

23 août 2018

En 2016 et 2017, l’Association Vauban a contribué à la préparation  de l’intégration des places de Lille, le Quesnoy et Breisach à la révision de la liste des sites majeurs Vauban inscrits par l’UNESCO. Cette reconnaissance mondiale, non seulement constituait une reconnaissance éclatante de la valeur patrimoniale de ce riche patrimoine, mais ouvrait la voie dans le monde entier, à la protection et à la mise en valeur du patrimoine fortifié d’autres périodes intéressantes telles que celle des deux premiers tiers du XIXème siècle.