LE MOT DU PRESIDENT

president-vauban

Cher(e)s Ami(e)s

L’année 2018 sera l’occasion de célébrer le dixième anniversaire du classement au patrimoine mondial de l’Unesco de 12 des plus beaux sites fortifies de Vauban. Dans chacun de ces 12 sites, des manifestations, des expositions, des spectacles seront organisés et, du 31 mai au 2 juin prochain, les élus des 12 sites se retrouveront à Besançon, pour célébrer cet anniversaire d’une reconnaissance mondiale du patrimoine fortifié de Vauban. Depuis ces dix années ce sont des centaines de milliers de visiteurs étrangers qui parcourent ces sites, venus de Chine, du Japon, des Etats-Unis ce qui confère à ce patrimoine une notoriété considérable qu’il n’aurait pas eu sans ce classement.

Cette année, 18 ans après, nous retournerons au Pays Basque et en Navarre, des deux côtés de la frontière, tant il est vrai qu’ « Il n’y plus de Pyrénées », comme on le fit dire à Louis XIV après l’acceptation en 1700 du testament espagnol qui allait ouvrir la désastreuse guerre de succession d’Espagne.

Que de progrès réalisés en moins de vingt ans sur le patrimoine fortifié tant côté français que côté espagnol. Ainsi Le fort du Portalet que nous avions trouvés en ruine renait de ses cendres grâce aux efforts financiers considérables consentis par les élus de la vallée d’Aspe lesquels, avec l’aide du département des Pyrénées Atlantiques, de la Région Aquitaine et de l’Europe. Ces investissements ont permis de mettre hors d’eau les casernements du fort et de lancer un projet d’aménagement et de reconquête qui devrait faire de ce fort de la période « Haxo » un exemple de restauration. Notre congrès sera ainsi l’occasion de jumeler les forts du Portalet et de celui de Tournoux en Ubaye où se tenait notre congrès 2017 et  dont les élus et responsable associatifs et techniques participeront à notre congrès dans les Pyrénées Occidentales et pourront ainsi établir de fructueux échanges avec leurs homologues de la vallée d’Aspe.

En Espagne, tant en Navarre qu’au Pays Basque, des efforts considérables de restauration et de mise en valeur des fortifications de toutes les époques y compris les plus récents, ont été conduits tant à Pampelune qu’à Fontarabie. A Bayonne nous pourrons cette fois visiter la citadelle, chef d’œuvre vaubanien, grâce au Colonel Bos commandant le 1er Régiment de Parachutiste d’Infanterie de Marine, ce que nous n’avions pu faire il y a 18 ans.

Enfin c’est avec plaisir que nous serons accueillis par nos amis de Navarenx et  de Saint Jean Pied de Port.

Notre cérémonie traditionnelle aux Invalides a été honorée comme chaque année, de la présence de nombreuses autorités militaires dont le Général de Corps d’Armée Christophe de Saint Chamas, nouveau Gouverneur des Invalides, du Général de Corps d’Armée Bernard Fontan, Directeur Central du service Infrastructure de la Défense et le Général Dominique Cambournac, Délégué au Patrimoine de l’Armée de Terre. Cette année, M. Emmanuel Starcky Conservateur général du patrimoine, nouveau Directeur du Musée des Plans-Reliefs était à nos côtés. Nous lui souhaitons pleine réussite dans les fonctions qu’il a prises l’automne dernier.

Nos amis des familles descendant de Vauban étaient présents. Malheureusement, cette année et pour la première fois depuis que cette cérémonie  existe il manquait M. Pierre de Bourgoing, propriétaire du château d’Aunay, décédé le 26 mars dernier. Il nous avait accueillis et guidé à plusieurs reprises dans la visite de ce château où se trouvent rassemblés tant de souvenir de Vauban. Nous présentons à sa famille nos plus sincères condoléances et espérons qu’un de ses membres voudra bien nous faire l’honneur et l’amitié de sa présence à nos rencontres annuelles.

Du 12 au 16 septembre prochain, grâce à notre ami Igor Strzok architecte polonais qui nous représente en Pologne, nous visiterons dans le cadre de notre voyage d’étude annuel à l’étranger, les places fortes de Dantzig , Malbork, Torun et Modlin, dans lesquels œuvrèrent et combattirent quelques-uns des plus célèbres ingénieurs du Corps français du Génie durant le 1er Empire. On soulignera pour mémoire, que la fête d’Arme du Génie a pris le nom de « Dantzig » en mémoire du siège de cette place forte en mai  1807 pour le premier anniversaire duquel, l’Empereur Napoléon 1er ordonna le transfert sous le dôme des Invalides du cœur de Vauban qui y repose depuis 1808.

Ce numéro, riche de nombreux articles de fonds et notamment d’une très intéressante analyse des sites fortifiés de tous les pays qui ont été inscrits au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, des monographies consacrées à la magnifique restauration du fort de la Conchée à St Malo, à la troisième bataille de l’Aisne 1917, ou au 350ème anniversaire de la constitution de la collection des plans-reliefs en 1668, a été, comme tous les précédents écrit et réalisé par Marc Gayda.

Je suis certain qu’il vous intéressera et vous donnera, au vu de ses reportages et compte-rendus, une meilleure vision de l’activité de notre association.

Bonne lecture

Alain MONFERRAND
Président de l’Association Vauban.