Verdun Les forts de la Victoire

Print
Editions Citedis- Paris- 1998 - 200 pages- 29 € ; ISBN-13: 978-2911920202
Description Les noms de Souville- Vaux et surtout Douaumont sont connus du grand public. Guy Le Hallé- dont un aïeul a participé a la construction du fort de Douaumont- s’est confié pour tâche de replacer ces quelques forts a leur juste dimension dans le cadre de la grande œuvre du Général Séré de Rivieres. A la mobilisation d’août 1914- le général Coutenceau- gouverneur de Verdun- est a la tête d’un ensemble de onze forts- vingt-sept ouvrages ou postes et dispose de 51 000 hommes encadrés par 1400 officiers. Verdun- les forts de la Victoire démontre que ce résultat ne fut pas atteint sans rencontrer de nombreuses difficultés. En effet- a peine accepté- l’ambitieux plan de Séré de Rivieres de 1873 est remis en question a la fin 1874 par l’aggravation de la situation politique. La décision est prise de construire- ceux que l’on nommera « les forts de la panique ». A leur achevement- le programme initial est repris et mené jusqu’a son terme en 1885. C’est alors que les crises de la mélinite et de l’ « obus torpille » remettent fondamentalement en cause la résistance des forts. Il s’ensuit- jusqu’a la veille de la guerre- de vastes programmes de modernisation dont les éléments essentiels constituent en la pose de couches de béton et de cuirassements. Guy le Hallé rappelle fort justement que le symbole même de ces forts- que sont les tourelles a éclipse et autres cloches d’observations- ne sont apparues qu’a partir de 1900.

Reviews

There are yet no reviews for this product.

Filtre de recherche

Catégorie
Types
Joomla Tutorials for Beginners