Les Plans en relief des places du Roy

Print
Centre des Musées Nationaux- Paris- juin 2007- 159 pages- ISBN-13: 978-2858229369- prix 30 €
Description En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.En 1668- Louvois- ministre de la guerre de Louis XIV- commande a Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait- dans le dessein d'études stratégiques- une extraordinaire collection- qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700- le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort- marque symbolique d'une possession territoriale- la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siecle. Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs a Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille- cette collection- la seule de ce type subsistant en Europe- demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art- par la précision et la beauté de leur réalisation. s’agit de la réédition- corrigée et augmentée d’un ouvrage qui replace la collection de plans-reliefs entreprise a la demande de Louis XIV dans le contexte des campagnes militaires du roi-soleil et des conceptions de Vauban quant a la fortification des villes. Poursuivie jusque sous napoléon III- cette collection est aujourd’hui partagée entre le musée des Plans-reliefs a Paris et le musée des Beaux-Arts de Lille. Conçus a l’origine comme des supports d’études pour la tactique militaire- ces plans-reliefs réduis au 600°- qu’on peut aujourd’hui regarder tels de véritables objets d’art- demeurent une source précieuse d’informations historiques et urbanistiques. Leur contemplation transporte le spectateur a une altitude de 400 a 500 metres et le fascine par la précision et la beauté de la réalisation de chaque élément.

Reviews

There are yet no reviews for this product.

Filtre de recherche

Catégorie
Types
Joomla Tutorials for Beginners